Lazycat of Poole .Derniers jours en Espagne

On accélère un peu le rythme (enfin, petitement!) pour arriver le plus vite possible au Portugal. En quittant Muxia, on pensait faire escale à Muros, mais en arrivant au port l’accueil fut si minable (personne ne répondant au tel ou à la VHF, on a pris une place libre au ponton visiteurs, mais une fois la sieste du préposé saisonnier terminée, il nous a demandé de changer de place pour des raisons obscures! On a préféré quitter le port et aller en face à Portosin, accueil génial, port tranquille, aéré, contrairement à Muros où il faisait très chaud et où la proximité avec les chalutiers nous faisait craindre le pire pour la nuit. A signaler une remise de 25% pour les membres STW. Il y a à Portosin des bus fréquents et réguliers pour St Jacques de Compostelle, et plus près, au fond de la Ria, Noia, qui ne mérite pas le détour! Nous décidons de passer les Rias suivantes Arosa et Vigo que nous connaissons bien et que nous trouvons un peu "urbanisées" pour aller directement à Baiona qui sera notre dernier port Espagnol. Il y a le choix entre 2 marinas, une moderne et récente (mais qui ne répond pas à la VHF) et la plus ancienne, traditionnelle, le Real Club Yate ou similaire. Très bien située car au pied du château et de l'hotel Parador, tout est très impersonnel malgré le cadeau d'une bouteille de vin (vite bue). Par contre chère, très chère, 48 euros la nuit, et ça ne les vaut pas. Allez, un point positif: le bar du Yate Club, très anglais, où il faut absolument commander un gin tonic en admirant le coucher du soleil. La taille des verres est...énorme! IMGP0869_1.JPG gin.jpg