Yeu-Gijon

Vendredi 5 juin 2015-traversée Yeu-Gijon_

Vers 10h, c’est parti pour 48 heures ou presque. Le vent WNW force 5 va virer au NNE même force au bout de 24h, et on va avoir une fin de traversée bien rouleuse…difficile de dormir, on se relaye de toutes façons la nuit avec des quarts assez courts, max 2 heures.. on n’a plus les 30 ans de notre dernière transat.. Arrivée à Gijon le dimanche 7 à 6h du matin, lever du jour… Bon port d’atterrissage, entrée large, et facile. Pas grand monde à la marina du centre-ville, on se met au ponton d’accueil et on va dormir quelques heures. Réveillés en effet à 10h par un douanier sympa, qui nous boucle les papiers officiels en rien de temps. Nous passons ensuite à la capitainerie pour faire notre entrée ; on vous demandera systématiquement les infos d’enregistrement du bateau, une copie de votre attestation d’assurance, et la liste d’équipage, avec numéros de passeports pour tous les ports espagnols. Deux employés du port nous suivent en barque pour venir prendre nos amarres à notre place définitive. C’est le service que l’on trouvera dans tous les ports espagnols, et avec le sourire, et bienvenue Monsieur, ohé, faudrait se bouger dans les marinas françaises. Sans oublier des pontons sécurisés, fermés à clés et réservés aux « locataires ». J’adhère, et tant pis pour la RPDF…Concernant les clés, on vous demandera souvent une caution de 20 euros…donc ayez la monnaie sous la main. Pour info, la marina coutait 30 euros par jour, mais si on reste 3 nuits, la 4eme est offerte. Bassin calme, bien protégé, tout est à 2 pas en ville, et la ville est plutôt sympa. Ce week-end-là, Gijon gagnait son match de foot contre le Villa Real Balompié (sic) de Séville, et montait en 1ere division espagnole. Caramba, y a eu du bruit le soir ! DSC_0257petit.jpg DSC_0300petit.jpg IMG_20150607_181251.jpg